Avertir le modérateur

15/05/2008

Journée du 15 mai 2008

L'accès aux zones sinistrées se restreint de plus en plus, les autorités Birmanes ayant moins à faire avec le déblaiement des voies, ils peuvent désormais se focaliser sur la mise en place de check-point tout autour de Yangon.
 
Nous ne souhaitons pas forcer l'accès aux zones sinistrées et prodiguer des soins, pour éviter d'avoir maille à partir avec la junte militaire. Nous sommes donc décidés à axer nos efforts sur la mission initialement prévue et la plus urgente, qui reste la livraison du dispositif de potabilisation d'eau, ainsi que la formation à son utilisation.


Un accord semble être en bonne voie pour l'offre du dispositif de potabilisation d'eau, et une signature entérinant le don est en cours de négociation.
 
Nous espérons pouvoir effectuer demain la formation théorique et pratique du matériel auprès du personnel de la Croix Rouge Birmane, et mettre en place le dispositif dans une zone en demande d'eau potable dans la journée du samedi.
 
Nous avons finalisé la traduction du manuel d'utilisation du dispositif avec l'Alliance Française.
 
Des points d'eau ont également été répertoriés afin de placer le dispositif.
 
Nous avons fait don de médicaments auprès d'une association locale de médecins qui auront probablement davantage la possibilité de se rendre dans les zones sinistrées.
 
Nous devons également rencontrer ce soir une association d'étudiants en médecine Birmans francophones, qui souhaite intervenir auprès des populations, et désirerait bénéficier de notre expérience et s'informer sur certaines normes humanitaires.
 
Ici, les pluies se sont encore accentuées. Nous avons également appris que de nombreuses personnes commençaient à souffrir de diarrhées ce qui confirme nos inquiétudes quant à une altération notable de la qualité de l'eau.
 
Nous espérons que les nappes phréatiques ne seront pas touchées par la contamination due à la putréfaction des cadavres humains et animaux.
 
Une rumeur concernant la formation d'un nouveau cyclone a été répandue, chose que nous avons très vite vérifiée par nos sources et démentie auprès des quelques Français que nous avons pu croiser au cours de la journée d'hier.
 
Toutes les O.N.G. rencontrées sont actuellement stoppées dans leurs démarches de part le resserrement militaire autour de Yangon.
 
Nous nous attendons à une crise humanitaire qui s'amplifiera dans les semaines qui suivent. L'addition du manque d'eau potable, de nourriture, de soins médicaux (diarrhées, infections, déshydratation) risque d'entraîner une catastrophe dans la catastrophe.
 
Pour cela nous lançons de nouveau un appel aux dons.
 
L'équipe.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu